SWISSRADIOLOGY.COM

SWISSRADIOLOGY.COM

PORTAIL SUISSE DE RADIOLOGIE

 

 IRM
                      ouverte Résonance magnétique

 Scanner Scanner

 Radiographie Radiologie numérique

 Mammographie Mammographie

 Densitométrie Densitométrie

 Echographie Echographie / Radiologie interventionnelle

 Indication des
                      examensi Indications des examens radiologiques

 Caducee@ Adresses e-mail des médecins de Suisse Romande 

 
Sondage d'opinion des médecins

 Astuces Les astuces

 Liens Liens Internet

Abréviations

Histoire de la radiologie

Serment d'Hippocrate

Plan d'accès à l'Institut

Prépararation aux examens

Plan du site

Home

English website

 

CARTON JAUNE AU GOUVERNEMENT VAUDOIS 


 Carton jaune au
                      Gouvernement Vaudois

Carton jaune au Gouvernement vaudois pour sa politique de santé ! Gare au rationnement !

À l’attention des médecins vaudois


Chères et Chers Collègues,

Suite à la dernière Conférence extraordinaire des présidents de groupements de la SVM, et sous l’impulsion de certains d’entre nous, inquiets du devenir de la médecine indépendante du canton, un groupe de réflexion de médecins vaudois de différentes spécialités s’est récemment réuni à deux reprises.

Ce groupe de médecins, qui sont toutes et tous membres de la SVM, a pour volonté de rester indépendant de celle-ci afin de ne pas interférer avec les négociations politiques.

Nous tenons par ces lignes à vous présenter notre réflexion et partager avec vous nos conclusions et nos propositions, en espérant que le plus grand nombre y souscrira.

Nous soussignés, médecins indépendants de différentes disciplines et régions vaudoises, estimons de notre devoir d’informer la population vaudoise de nos inquiétudes sur l’avenir de l’accessibilité et de la qualité des soins dans le canton de Vaud.

Force est de constater que depuis plusieurs années les autorités cantonales souhaitent imposer une médecine gérée et contrôlée par l’Etat, sous prétexte d’un meilleur contrôle des coûts de la santé.

Ce type de système a déjà montré ses limites dans d’autres pays, et nous ne voulons en aucun cas voir baisser la qualité et l’accessibilité actuelles des soins que méritent tous les habitants du canton.

Les autorités cantonales imposent de plus en plus d’obligations administratives aux cabinets médicaux.

Non seulement les autorités restreignent la liberté d’installation des nouveaux collègues, tout en cherchant à imposer une réduction du chiffre d’affaires des médecins, mais elles ont décidé de prendre le contrôle de la formation post-graduée (tournus des médecins en formation). Cette attitude laisse augurer un rationnement progressif des soins, avec comme effets inévitables :
  • Des difficultés croissantes à trouver un médecin généraliste ou un spécialiste, et une perte du libre choix du médecin qu’aggrave la généralisation du modèle médecin de famille par les assurances ;
  • Un allongement des délais de prise en charge de certaines chirurgies électives et des examens radiologiques ;
  • Une fermeture des lits communs dans les cliniques privées et l’obligation pour les patients sans assurance privée d’être opérés à l’hôpital public et avec des délais à rallonge ;
  • Des difficulté à obtenir un deuxième avis médical, deuxième avis pourtant encouragé par les assurances ;
  • Un transfert de compétences vers les hôpitaux avec une hausse consécutive des coûts ;
  • Un risque de réduction de la qualité des soins de base et d’aboutir à une médecine à deux vitesses ;
  • Une diminution de l’attractivité de la profession médicale, en particulier de la médecine générale, de la pédiatrie, de la pédopsychiatrie et de la psychiatrie ;
  • Une fragilisation salariale des professions paramédicales (assistante, secrétaire médicale, etc.).


Forts de ce constat, nous souhaitons, durant cette période électorale, informer la population vaudoise des risques d’une dérive vers une médecine étatique et ouvrir à un questionnement plus large concernant la santé de nos concitoyens, une démarche essentielle qui n’a jamais été initiée par les autorités.


Nous souhaitons aussi mener des actions originales qui offriront, nous l’espérons, une belle visibilité.

Comme première action symbolique, le groupe a choisi d’adresser un « carton jaune » de 70 x 90 cm aux autorités cantonales pour la mauvaise gestion de la politique sanitaire.

Nous vous invitons à nous rejoindre le mardi 29 mars 2022 à 13h00, devant le Parlement vaudois pour apposer, sur le «carton jaune» géant, c’est-à-dire votre «carton jaune» personnel, qui énoncera votre principale crainte ou réflexion à propos du système de santé. Le carton géant sera ensuite remis à la Première citoyenne du canton.

Afin d’illustrer la diversité de notre profession, nous vous conseillons de venir en habit de travail, afin d’être reconnaissables par vos patients : blouse, casaque ou écharpe/foulard colorés (pour que la photo soit plus belle !) pour ceux qui n’ont pas l’habitude d’exercer en blouse ou casaque.

A défaut, il vous est possible de nous adresser votre texte à cartonjaune@svmed.ch, mais la symbolique sera bien moins forte que ce «carton jaune» remis officiellement lors de la séance du Parlement.

Nous remercions le secrétariat de la SVM pour son aide logistique dans l’envoi et la réception du courrier.

Nous joignons aussi à la présente lettre un flyer à l’attention des patients. Si vous le souhaitez, vous pouvez l’imprimer et le mettre à leur disposition dans votre salle d’attente.

En vous remerciant de l’attention portée à ce message, nous vous adressons, Chères et Chers Collègues, nos chaleureuses salutations.


Marc-Antoine Antille, José Blanco, Pierre Bohanes, Philippe Bracher, Henri-Kim de Heller, Alexandre Delessert, Sandy Estermann, Marie-Christine Gailloud-Matthieu, Lucia Gonzo, Antoine Pasche, Vincianne Rey Bataillard, Patrick Ruchat, Vera Sattelmeyer, François Schwed, Nam Tran Thang, Laurent Thierrin


top