SWISSRADIOLOGY.COM

SWISSRADIOLOGY.COM

PORTAIL SUISSE DE RADIOLOGIE

IRM ouverte
Résonance magnétique

Scanner
Scanner

Radiographie
Radiologie numérique

Mammographie
Mammographie

Densitométrie
Densitométrie

Echographie
Echographie / Radiologie interventionnelle

Indication des examensi
Indications des examens
radiologiques

Caducee@
Adresses e-mail
des médecins de Suisse Romande


Sondage d'opinion des médecins

Astuces
Les astuces

Liens
Liens Internet

Abréviations

Histoire de la radiologie

Serment d'Hippocrate

Plan d'accès à l'Institut

Prépararation aux examens

Plan du site

Home

English website

INDICATION DES EXAMENS RADIOLOGIQUES

TABLE DES MATIÈRES

A. Cou et thorax

B. Abdomen supérieur

C. Système génito-urinaire

D. Système vasculaire

E. Système nerveux et organes des sens

Moyens d'investigation

Approche par problèmes

  1. Céphalées nouvelles, non migraineuses, surtout si patient âgé ou HIV+, ou céphalées avec signes neurologiques
  2. Céphalées intenses d'apparition subite ou suspicion d'accident vasculaire intracrânien aigu (premières heures), trauma crânien
  3. Syndrome neurologique, épilepsie inaugurale ou ancienne mal contrôlée
  4. Démence sénile, présénile
  5. Syndrome vertigineux aigu non positionnel, ataxie
  6. Vertiges +/- surdité de perception (neurosensorielle), acouphènes non pulsatiles
  7. Surdité de transmission
  8. Acouphènes pulsatiles
  9. Sinus et fosses nasales
  10. Orbites
  11. Hypophyse

F. Rachis

G. Extrémités

H. Médecine nucléaire

top

MOYENS D'INVESTIGATION

crâne face, profil, Towne

  • bilan post-traumatique (si CT non disponible)
  • recherche de corps étrangers
  • analyse de la voûte crânienne (Paget, myélome, etc.)

sinus

  • sinus antérieurs (incidence de Water-Blondeau ou nez-menton-plaque): traumatisme facial (contours orbitaires, sinus, malaires), confirmation d'une sinusite
  • incidence nez-front-plaque: sinus frontaux et ethmoïdaux
  • sinus de profil, Hirz: incidences complémentaires (utilité limitée)
  • nez de profil (en complément du Blondeau): traumatismes

Schuller

  • appréciation de la pneumatisation de la mastoïde
  • articulation temporo-mandibulaire
  • incidences spéciales (Stenvers, rochers dans les orbites, incidences tomographiques, selle turcique, etc.): abandonnées au profit du CT et de l'IRM

mandibule

  • défilé mandibulaire: lésions de la mandibule, calculs de la glande sous-maxillaire, sialographie
  • orthopantomogramme (OPG ou panoramique dentaire): bilan de la dentition, lésions de la mandibule et du maxillaire sup.

top

IRM cérébrale

  • examen de choix pour l'exploration du contenu intracrânien; exception: les traumatisés crâniens et les hémorragies en phase aiguë
  • indispensable pour le bilan tumoral et pour exclure des lésions de la substance blanche
  • détection précoce des lésions ischémiques cérébrales
  • analyse de la fosse postérieure (tronc cérébral, angles ponto-cérébelleux, oreille interne)
  • excellente mise en évidence des inflammations des cavités sinusiennes, mais moins performant que le CT pour le bilan préopératoire des sinus (cloisons osseuses)
  • bilan d'extension des tumeurs du massif facial
  • étude des vaisseaux intracrâniens et du cou (angio-IRM)
  • IRM fonctionnelle (perfusion, diffusion, spectroscopie)

Claustrophobie, patients obèses, petits enfants: dans un appareil ouvert, avec une sédation adéquate si nécessaire, le problème peut être résolu dans la plupart des cas

CT cérébral

  • bilan de traumatismes crâniens (lésions cérébrales, base du crâne, massif facial)
  • recherche d'hémorragie (sous-arachnoïdienne, sous-durale, intraparenchymateuse)
  • moins performant que l'IRM, surtout pour la fosse postérieure, les lésions de la substance blanche et les tumeurs cérébrales
  • bilan radiologique des sinus de la face (pathologie infectieuse ou inflammatoire, extension osseuse des tumeurs)
  • étude du rocher (structures osseuses et caisse du tympan) et des autres éléments osseux de la base du crâne
  • étude des vaisseaux du cou (angio-CT)

Échographie

  • US transfontanellaire: examen de premier choix chez les nouveau-nés jusqu'à 6 mois
  • Doppler des vaisseaux du cou et transcrânien (adultes)

    top

APPROCHE PAR PROBLEMES

1. Céphalées nouvelles, non migraineuses, surtout si patient > 50 ans ou HIV+, ou céphalées avec signes neurologiques

  • IRM cérébrale (évent. CT) pour exclure un processus expansif intracrânien ou une sinusite postérieure
  • (RX standards: inutiles)

2. Céphalées intenses d'apparition subite ou suspicion d'accident vasculaire intracrânien aigu (premières heures), trauma crânien

  • CT cérébral: hémorragie sous-arachnoïdienne, hémorragie parenchymateuse contre-indiquant une fibrinolyse, occlusion d'un axe artériel ou veineux, signes précoces d'AVC, CT de perfusion
  • IRM cérébrale: séquences de diffusion et perfusion pour détection et bilan d'extension de zones d'ischémie
  • angio-IRM: anévrisme, malformation artério-veineuse, fistule durale, spasme artériel, thrombose artérielle ou veineuse
  • angiographie cérébrale (diagnostic + geste interventionnel)

3. Syndrome neurologique, épilepsie inaugurale ou ancienne mal contrôlée

  • IRM cérébrale: SEP, tumeur, abcès, encéphalite, lésion vasculaire, malformation, sclérose de l'hippocampe (épilepsie), etc.
  • CT cérébral: hémorragie, traumatisme

    top

4. Démence sénile, présénile

  • IRM (patients calmes): hydrocéphalie à pression normale, maladies neurodégénératives et vasculaires, vasculites, encéphalites, hématomes sous-duraux chroniques, tumeurs
  • CT (patients non collaborants): atrophie cérébrale, hydrocéphalie, séquelles d'AVC, hématome intracrânien
  • Medecine nucléaire

5. Syndrome vertigineux aigu non positionnel, ataxie

  • IRM cérébrale: lésion du tronc cérébral, cérébelleuse, insuffisance ou thrombose vertébro-basilaire, dissection d'une a. vertébrale, neuronite vestibulaire, Ménière
  • Angio-CT: insuffisance ou thrombose vertébro-basilaire, dissection d'une a. vertébrale
  • US-Doppler: lésion des vaisseaux du cou

6. Vertiges +/- surdité de perception (neurosensorielle), acouphènes non pulsatiles

  • IRM cérébrale: labyrinthite, schwannome du VIII, agent toxique, Ménière, SEP
  • CT cérébral: traumatisme (fracture du rocher), malformations de l'oreille interne

7. Surdité de transmission

  • CT en coupes fines des rochers: lésion de la chaîne ossiculaire, inflammation de la caisse du tympan, otospongiose, cholestéatome, traumatisme
  • IRM: bilan d'extension tumorale (ou d'un cholestéatome) à l'étage intracrânien

8. Acouphènes pulsatiles

  • IRM ou CT: tumeur glomique (glomus jugulaire ou tympanique), hémangiome, malformations vasculaires, hypertension intracrânienne idiopathique

top

9. Sinus et fosses nasales

  • CT en coupes axiales avec reconstructions coronales: traumatismes, infections aiguës compliquées, sinusite chronique, obstruction des ostia, malformations osseuses, polypose, tumeurs
  • IRM: bilan d'extension des tumeurs du massif facial

10. Orbites

  • IRM: tumeurs, inflammations, névrite optique, ophtalmopathie thyroïdienne
  • CT: infections (d'origine sinusienne), tumeurs (érosion osseuse, calcifications), traumatismes, malformations

11. Hypophyse

  • IRM: troubles hormonaux (acromégalie, hyperprolactinémie, Cushing), signes de compression du chiasma optique (adénome, kyste, crâniopharyngiome, méningiome), apoplexie pituitaire
  • CT-scan: IRM non disponible; en complément à l'IRM pour évaluer une destruction osseuse. NB: un microadénome risque de ne pas être détecté par un CT.


Dr Pierre Bénédict, radiologue FMH, Lausanne 1997-2018

Références:

top