SWISSRADIOLOGY.COM

SWISSRADIOLOGY.COM

PORTAIL SUISSE DE RADIOLOGIE

IRM ouverte
Résonance magnétique

Scanner
Scanner

Radiographie
Radiologie numérique

Mammographie
Mammographie

Densitométrie
Densitométrie

Echographie
Echographie / Radiologie interventionnelle

Indication des examensi
Indications des examens
radiologiques

Caducee@
Adresses e-mail
des médecins de Suisse Romande


Sondage d'opinion des médecins

Astuces
Les astuces

Liens
Liens Internet

Abréviations

Histoire de la radiologie

Serment d'Hippocrate

Plan d'accès à l'Institut

Prépararation aux examens

Plan du site

Home

English website

INDICATION DES EXAMENS RADIOLOGIQUES

TABLE DES MATIÈRES

A. Cou et thorax

B. Abdomen supérieur

B. Système génito-urinaire

C. Système vasculaire

D. Système nerveux et organes des sens

E. Rachis

Moyens d'exploration radiologique

Approche par problèmes

1. Traumatisme

2. Infection

3. Tumeurs

4. Lésions dégénératives

5. Malformations, scoliose

G. Extrémités

H. Médecine nucléaire

top

MOYENS D'EXPLORATION RADIOLOGIQUE

Radiographies standard face et profil debout (recommandées avant toute autre imagerie)

  • appréciation de la statique: bascule du bassin, scoliose, hypercyphose, hyperlordose, rectitude, spondylolisthésis, subluxation
  • étude des vertèbres et des éléments postérieurs: anomalies transitionnelles, malformations, fracture, arrachement, luxation, lésions lytiques ou ostéocondensantes, ostéopénie, tassements, arthrose postérieure, canal étroit
  • disques vertébraux: diminution de hauteur, phénomène de vide, érosion ou sclérose des plateaux vertébraux, ostéophytose
  • parties molles: tuméfaction paravertébrale, calcifications (lig. longitudinal post., lig. jaunes, anneau fibreux, noyau pulpeux), iléus paralytique, aorte, etc.
  • Autres structures osseuses: sacrum, coccyx (incidence localisée de profil), articulations sacro-iliaques, bassin, hanches

Incidences obliques

  • colonne cervicale: analyse des trous de conjugaison, des articulations postérieures
  • colonne lombaire: analyse des isthmes vertébraux (recherche d'une lyse isthmique)

Fonctionnelles en flexion-extension ou en inclinaison latérale (après analyse des incidences standards)

  • recherche de subluxation post-traumatique des vertèbres et des articulations postérieures (colonne cervicale)
  • étude de la stabilité dans le sens antéro-postérieur
  • différenciation d'une scoliose positionnelle et d'une scoliose fixée
  • contre-indications: fracture ou luxation non exclue, subluxation de l'odontoïde (arthrite rhumatoïde)

top

Incidence transbuccale

  • articulation C1-C2
  • lésions de l'apophyse odontoïde, atteinte ligamentaire

Incidence de Barsony

  • analyse des sacro-iliaques (en général remplacée par le scanner)
  • recherche d'une spondylolyse L5
  • étude du sacrum

Myélographie

  • opacification des espaces sous-arachnoïdiens par ponction lombaire ou sous-occipitale
  • pratiquement abandonnée au profit de l'IRM

Radiculographie

  • opacification du cul-de-sac dural lombo-sacré par ponction lombaire
  • encore parfois utilisé en pré-opératoire pour préciser une imagerie ambiguë (hernie intraforaminale, suspicion de récidive de hernie discale)
  • souvent suivie de coupes CT (myélo-scanner)

top

IRM du rachis

  • en complément des radiographies standards, examen de choix pour toutes les régions, particulièrement la colonne cervicale (artefacts des épaules au CT) et les longs segments (colonne dorsale)
  • suspicion de récidive de hernie discale chez des patients déjà opérés
  • analyse osseuse (infection, inflammation, infiltration néoplasique)
  • excellente démonstration des pathologies discales, des lésion intracanalaires (tumeurs, collections, etc.) et des tissus paravertébraux
  • séquences myélographiques

CT-scanner

  • bilan des traumatismes du rachis
  • bonne appréciation des sténoses osseuses (patients âgés, arthrose importante, suspicion de canal étroit)
  • peut être associé à une myélo-radiculographie
  • permet des gestes interventionnels (ponction diagnostique, infiltration thérapeutique, vertébroplastie)
  • champ d'exploration limité, pas de coupes sagittales, moins bonne différentiation du matériel discal et des récidives
  • en grande partie remplacé par l'IRM pour: hernie discale, spondylodiscite, pathologie tumorale, patients opérés

    top

APPROCHE PAR PROBLEMES

1. Traumatisme

  • CT-scan avec reconstructions multiplanaires: bilan traumatique
  • RX standards: ostéopénie, fracture, arrachement osseux, subluxation, luxation, angulation
  • transbuccale: suspicion de lésion de l'apophyse odontoïde
  • fonctionnelles (rachis cervical): recherche d'une instabilité postérieure
  • IRM: lésion médullaire, mur postérieur, fracture pathologique, hernie discale, ligaments

2. Infection

  • RX standards: pincement discal, érosion des plateaux vertébraux, scoliose, masse paravertébrale
  • IRM: examen de choix pour le diagnostic de spondylodiscite, bilan d'extension, parties molles
  • CT: étendue de la destruction osseuse, recherche de collections, ponctions guidées, drainage
  • scintigraphie: recherche de foyer infectieux

3. Tumeurs

  • RX standards: ostéolyse, fractures pathologiques, alignement vertébral, lésions à distance, angiome vertébral
  • IRM: extension tumorale, emprise sur le canal rachidien, invasion paravertébrale, lésions à distance, contrôle en cours de traitement
  • CT: destruction osseuse, éléments postérieurs, lésions spécifiques (ostéoblastome, angiome vertébral, métastase ostéocondensante), ponctions-biopsies guidées. Bilan métastatique thoraco-abdominal.
  • scintigraphie: bilan métastatique (sein, prostate, poumon, rein, thyroïde, etc.)

top

4. Lésions dégénératives et inflammatoires

  • RX standards: troubles de la statique, malformations, pincements discaux, ostéophytose, arthrose postérieure, ostéopénie, tassements, érosions, calcifications (DISH), ostéochondrose (Scheuermann)
  • IRM: syndrome douloureux radiculaire déficitaire (hernie discale, kyste synovial intracanalaire, arthrose postérieure, sténose des trous de conjugaison), syndrome douloureux résistant au traitement, claudication neurogène (canal étroit)
  • CT: reste surtout utile dans certaines circonstances pour la colonne lombaire (patient âgé, très algique, coupes complémentaires après radiculographie, guidage d'infiltrations)

5. Malformations, scoliose

  • RX standards (pour une scoliose, 2 segments au moins, cervicale+dorsale ou dorsale+lombaire, ou colonne totale); mesure des angles de scoliose
  • Obliques ± Barsony: spondylolisthésis
  • Clichés fonctionnels: stabilité ou fixité d'une scoliose, d'une hypercyphose ou d'une hyperlordose
  • IRM: malformation de Chiari, hydromyélie, moelle attachée, lipome sacro-coccygien, méningocèle
  • CT: malformations vertébrales complexes, diastématomyélie, contrôle post-opératoire (éléments métalliques gênant l'interprétation d'une IRM)
  • Échographie (petits enfants): défauts de fermeture de l'arc postérieur et moelle attachée

    top


Dr Pierre Bénédict, radiologue FMH, Lausanne, 1997-2018

Références:

top